Home » Latin

Category Archives: Latin

Les thermes de Cluny, une sortie enrichissante

LES THERMES DE CLUNY, UNE SORTIE ENRICHISSANTE

Les thermes de Cluny sont situés à Paris, dans le quartier dit : «Latin »
Au fil du temps, ces bâtiments, autrefois utilisés à profit de grandes salles d’eau à températures différentes sont maintenant devenus des lieux de visites, antique dans le monde romain.
Les thermes étaient autrefois utilisés par les Grecs, puis pris par les Romains.

Lors de cette visite guidée, nous avons commencé par visiter une salle extérieure, nommée « caldarium ».
Un Caldarium est une salle d’eau chaude. Sa température est due au fait d’un sol suspendu et d’un sol normal, laissant ainsi passer la chaleur dans l’eau, que les employés (esclaves), chauffaient à l’aide de bûches chaudes.
Le mur des caldarium est composé d’une alternance entre une base de pierre et des boulins en briques. Cela permettait ainsi aux murs de ne pas céder sous la chaleur de l’eau.
Nous sommes ensuite partis visiter les souterrains, où les esclaves travaillaient dans la chaleur et les braises.
Au souterrain passaient également les déchets des bassins, qui sont ensuite évacués dans la Seine.
Après avoir visité les souterrains, nous nous sommes rendus au « Frigidarium ».
Le Frigidarium est une salle froide. C’est la seule salle qui a gardé ses voûtes, car la température basse de l’eau a permis aux voûtes de ne pas s’effondrer.
Nous avons fini par la salle d’eau tiède nommée « Tepidarium ».
Un Tepidarium est une salle d’eau tiède, intermédiaire entre le Caldarium et le le Frigidarium. Ces salles sont chauffées grâce aux hypocaustes.
Ce système de 3 salles comporte également beaucoup d’avantages comme d’inconvénients.
Le Caldarium, par exemple, a l’inconvénient d’avoir des murs plus fragiles, à cause de la température de l’eau très élevée.

Les Lutéciens aimaient suivre un parcours particulier, lors de leurs visites aux thermes. Celui-ci se présentait ainsi :
Les Lutéciens entraient sûrement par l’entrée du Sud.
Ensuite, le parcours suivait une progression du nord vers le sud, des salles froides vers les chaudes.
Les Lutéciens s’enduisaient le corps d’huile afin de faire du sport dans le gymnase, puis, après avoir transpiré, ils allaient dans les bassins, du plus froid au plus chaud, puis retournaient dans le Frigidarium.

Pour finir, je vais donner mon avis subjectif par rapport aux thermes.
La salle qui m’a le plus plu est le caldarium, car j’ai beaucoup aimé le fait que les architectes romains aient pensé à superposer plusieurs matériaux, malgré le fait que la science n’était pas évoluée à cette époque.
Si j’avais une conclusion à faire sur cette sortie, je dirais que cela m’a apporté beaucoup sur la méthode de vie des Romains.

Isra Mekiri, 4e2

Un voyage au temps des thermes de Cluny.

Au commencement nous étions simplement dans le musée de Cluny puis nous sommes passés dans les thermes!

Les thermes de Cluny sont situés à Paris (anciennement appelé « Lutèce »). Ils ont été construits au Iᵉ siècle après J.-C. avec des lignes de briques blanches et de briquettes rouges. Ils ont été utilisés pendant près de 200 ans.

Les thermes sont des espaces pour prendre soin de soi par l’eau. Les gens y allaient pour se détendre, se faire masser, se faire épiler, se cultiver ou faire du sport.

Nous sommes d’abord allés dehors, voir la façade des thermes puis dans le « tepidarium » qui est aujourd’hui devenu un musée. Nous sommes ensuite descendus dans les caves, c’est par ce moyen que les bassins sont refroidis puisqu’une cave est en général fraîche. Ensuite, nous avons vu les moyens pour chauffer l’eau.

J’ai bien aimé le moment où nous étions dans les caves et lorsque nous avons vu la baignoire cachée derrière les panneaux du musée ; elle était très belle !

Le parcours du Romain :

Il entre dans les thermes, il va dans les vestiaires, il se met de l’huile sur le corps et va au gymnase pour transpirer, il récolte son huile et sa transpiration à l’aide d’un strigile pour racler sa peau. Il va dans le frigidarium, le tepidarium, le caldarium, dans le sauna s’il le souhaite et revient au frigidarium, il peut aussi aller à la natatio. Il retourne aux vestiaires, passe à la bibliothèque ou à la salle des conférences et repart.

Il est possible que parfois il y ait beaucoup de monde puisque c’est gratuit. Il y a des esclaves qui y travaillent pour chauffer l’eau, c’est pour cela que les tarifs sont gratuits puisque les esclaves ne sont pas très chers.

Garance SEGUY

4e LATIN

L’extraordinaire voyage aux thermes de Cluny.

Au début de cet extraordinaire voyage aux thermes de Cluny, commençons par le commencement !

Les thermes de Cluny sont situés à Paris (anciennement dit Lutèce).

Nous avons commencé par l’exposition sur les licornes puis nous sommes allés voir les caves souterraines.

La salle qui m’a le plus plu est les caves souterraines mais j’ai tout aimé. L’exposition des licornes était peut être moins intéressante que les thermes mais c’était quand même bien.

Les thermes ont été construits au Ie siècle avant Jésus Christ, utilisés pendant 200 ans.

Un Lutécien sportif et cultivé entre et va dans les vestiaires se changer. Ensuite il va au gymnase pour s’entraîner puis il va à nouveau dans les vestiaires déposer ses affaires de sport. Il va ensuite dans le caldarium puis le sauna, le tepidarium et enfin dans le frigidarium. Après il va se changer et va dans les boutiques pour manger et faire un petit tour dans les jardins puis parvient dans la salle des conférences et enfin dans la bibliothèque.

Les thermes sont des endroits faits pour se reposer, faire du sport, prendre soin de soi grâce à l’eau ou alors en se faisant masser ou épiler. Le problème c’est que l’eau devait être chauffée et c’était les esclaves qui le faisaient.

 Sofia Gouveia

Un retour dans le temps aux thermes de Cluny


Les thermes de Cluny sont situés à Paris dans le quartier Latin (Paris est appelé Lutèce à l’époque de la construction des thermes )

Dans le musée notre groupe a suivi un parcours :

     Nous avons commencé par visiter une pièce maintenant à ciel ouvert qui aurait pu être un caldarium ou un tepidarium (bain chaud ou à température ambiante ) qui aurait changé de fonction au fil du temps, de cet endroit nous avons pu remarquer les arrivées d’eau et les pierres de construction typiques des Romains :

l’ opus vitatum mixtum, qui est un mélange de pierres blanches et de briques rouges .

       Nous sommes ensuite passés par le frigidarium (pièce froide ) .Après cela nous sommes descendus dans les sous-sols du frigidarium . C’est grâce à ces souterrains que les Romains gardaient le frigidarium à la bonne température .

       En dernier nous avons pu voir les égouts (cloaca en latin) permettant d’évacuer l’eau des thermes mais aussi un endroit où les Romains pouvaient pratiquer leur sport avant d’aller se baigner.

Les souterrains sont l’endroit qui m’a le plus plu de la visite .

La salle du caldarium est celle que j’ai le moins aimé.

      Au fil du temps ce bâtiment est devenu un hôtel des abbés construit sur les thermes ; puis un musée que nous pouvons visiter de nos jours.

     Je vais maintenant vous présenter le parcours que fait en général un Lutécien quand il va aux thermes :

      Il passe en premier lieu par la salle de sport où il s’enduit d’huile, il passe ensuite dans les bains les plus chauds ( caldarium) pour « s’ouvrir les pores de la peau » puis par les bains tièdes ( tepidarium) et enfin par le frigidarium où il finit son parcours en « refermant les pores de sa peau »

Certaines thermes présentent aussi des bibliothèques et des salles de conférences.

       A cette époque les thermes sont gratuits ou très peu chers et les Romains peuvent y passer du temps de détente quelle que soit leur classe sociale ce qui est un avantage , le gros inconvénient est le fait que les Romains utilisaient des esclaves pour chauffer les bains.

                                                   Romane Hasnaoui (4e1)

Découverte: Les thermes de Cluny

Découverte :Les Termes de Cluny

Les thermes de Cluny dont un des trois thermes qui se situaient à Paris. Celui-ci se trouve dans le quartier Latin au centre de Paris. Construit à l’époque gallo-romaine et autrefois utilisé comme des bains publics pour se détendre ou se soigner.Ils sont aujourd’hui utilisés comme  musée national. Les thermes de Cluny sont devenus un trésor culturel inestimable notamment grâce au Frigidarium (salle froide) qui a gardé sa voûte.
Ces thermes ont traversé au fil du temps des épreuves et des transformations.

A la base les thermes ont été construits avec des tesselles de mosaïque (pierres et des briques) : ils servaient aux citoyens pour se détendre et parfois se soigner.

Il s’y trouve : Un Caldarium (salle chaude) qui était chauffé grâce au système des deux sols, la chaleur passait entre les deux,  chauffant ainsi par le sol l’eau.C’est le système d’hypocauste.

Un Tepidarium (salle tiède) qui se situait entre les deux autres salles.

Un Frigidarium (salle froide) qui est la « fierté » de Cluny.

Une Palestre où les romains pratiquaient du sport (gym ou musculation). 
Quelques pièces furent transformées au Moyen Âge.

Un romain cultivé et sportif aurait fait le parcours suivant :

-Passer par l’entrée

-Aller dans l’Apodyterium (vestiaire)

-Passer dans le Gymnase

-Aller dans la Palestra (palestre)

-Plonger dans la Natatio (piscine)

-Passer au Frigidarium

-Puis au Tepidarium

-Au Caldarium

-Faire un tour au sauna

-Retour au Frigidarium
-Et passer à la bibliothèque ou à la salle de conférence.

Pour se laver ils utilisaient des strigiles (des manches servant à enlever la crasse).

Pour vider les bains on utilisait des conduites en pierre,plomb,terre.

On trouvait aussi des fontaines décoratives.

Et les foyers étaient alimentés par des esclaves qui y jetaient du bois.

Il y avait des services annexes payants comme les bassins individuels et les massages.

Ainsi les Gaulois finirent par se mélanger aux Romains ; ils cohabitaient. Pour le prouver les Gaulois avaient construit une colonne mélangeant leurs dieux et ceux des Romains.

Cette visite fut très instructive et intéressante.

Merci d’avoir tout lu !

Moronvalle

Elodie

4ème Latiniste

Cluny, une sortie magique

LES TERMES DE CLUNY :

les termes de Cluny se situent au nord de Paris, sur la rive gauche de la Seine, dans le quartier dit Latin.

Au fil du temps cet ancien bâtiment utilisé autrefois comme une sorte de spa antique est devenu aujourd’hui des ruines que l’on peut visiter.

À Cluny nous avons visité le caldarium, le frigidarium, et les sous-sols où l’eau est stockée

Le caldarium est la pièce chaude des thermes qui a le même rôle qu’un sauna le frigidarium, lui, est la pièce froide .

Ce qui m’a le plus plu aux thermes de Cluny sont les sous-sols qui servent à gérer tous les thermes et étaient un accès réservé aux employés et aux esclaves.

Nous ne savons pas exactement qui a commandé la construction des thermes mais nous pouvons émettre l’hypothèse que ce sont les Nautes .

À cette époque Paris se nommait Lutèce, les habitants se nommaient donc des Lutéciens. Le parcours d’un de ces Lutéciens dans les thermes était de la pièce la plus froide à la plus chaude (donc du frigidarium au caldarium en passant par le tepidarium) et puis en chemin inverse ( en repassant par le tepidarium puis le frigidarium

Les possibilités offertes à un Lutécien étaient de se garder en forme en faisant du sport, des soins et il y avait un laconicum (sauna). Il y avait aussi une bibliothèque

L’avantage principal des thermes est que leur entrée était gratuite pour tous les habitants de Lutèce. Il y avait quand même des différences de castes visibles aux thermes : si le Lutécien avait un esclave qui lui tenait ses affaires, il y avait aussi que les pauvres avait des fioles d’huile d’olive alors que les plus riches avaient une fiole d’huile d’argan . Un autre avantage était que les thermes étaient accessibles à tous : pauvre, riche, esclave, naute…

Et l’inconvénient principal est que ce sont les esclaves qui nettoyaient, et rangeaient le lieu de détente des Lutéciens.

Hana Bouaouaja, 4e1

L’extraordinaire voyage aux thermes de Cluny!

Les 4e sont allées au thermes de Cluny le lundi 3 décembre, voici un article qui résume ce que nous avons observé !

Les thermes de Cluny se trouvent dans le quartier latin de Paris (Lutèce), ces bâtiments étaient des espaces pour prendre soin de soi, on pouvait aller dans le caldarium (pièce chaude) et le frigidarium (pièce froide).

Notre groupe est allé visiter, les thermes, le tepidarium et les caves. La salle qui m’a le plus plue est les thermes, j’ai bien aimé voir où ils prenaient soin d’eux, en revanche, j’ai moins aimé les caves car j’avais imaginé comment les esclaves y travaillaient .

Les thermes ont été installés au Ier siècle après J-C et le commanditaire était le roi.

Le Lutécien passe aux vestiaires se changer, il se met de l’huile sur le corps, ensuite il passe aux jardins pour allez vers le gymnase faire un peu de sport, il peut aller à la palestra faire un peu de gym. Il peut ensuite aller à la natatio ou au frigidarium nager un peu. Après avoir fait du sport, il peut se reposer au laconicum, il peut s’asperger d’eau avec la patère ou encore racler sa peau pour enlever la sueur avec son strigile. Ensuite il retourne dans les vestiaires, passe encore dans les jardins, il peut aller à la bibliothèque se cultiver ou en salle de conférences.

Les avantages des thermes:

 Tous le monde peut y accéder, on peut aller où on veut et c’est parfait pour se reposer, en revanche il y a aussi certains inconvénients, il y a souvent beaucoup de monde et ça peut être assez dérangeant.

                                                            Vasco Da Silva (4e3)

Rédiger un compte-rendu de sortie pédagogique

Voici le document nécessaire à la séance.

Cluny séance articles

Bon travail !

O tempora, o mores !

Chers latinistes de 3e,

Pour compléter le cours d’aujourd’hui, voici l’image dont nous avons parlé en classe, qui montre bien l’aspect idéologique de « restauration morale » de la révolution nationale de Philippe Pétain. Cette image est extrêmement connue (elle est d’ailleurs dans votre manuel d’Histoire p. 109), je pense qu’il est bon de l’intégrer à votre culture générale.

Bonne journée

 

 

Une journée aux Invalides pour les latinistes

Vendredi 15 juin, les latinistes de troisième et de cinquième ont passé la journée à l’Hôtel national des Invalides, qui abrite également le musée de l’Armée. Nous avons débuté par une visite du département des « Armes et armures anciennes », avant de poursuivre par la visite de l’église du Dôme, qui abrite le tombeau de Napoléon Ier. Le temps radieux nous a permis de pique-niquer dans le jardin de l’hôpital, avant de finir par la façade Nord de l’hôtel et la cour d’honneur.

Les élèves de l’option latin de cinquième ont écrit des petits textes en groupe pour rendre compte de leur expérience de cette journée :

Avant d’être un musée de l’Armée, cet endroit était un hôpital pour les vétérans de la guerre devenus invalides. Il a été construit sur l’ordre de Louis XIV et a mis plus de soixante ans à être construit.

Alexandre, Iwen, Romain et Ismaël

(suite…)

Articles récents