Home » Latin » Les thermes de Cluny, une sortie enrichissante

Les thermes de Cluny, une sortie enrichissante

LES THERMES DE CLUNY, UNE SORTIE ENRICHISSANTE

Les thermes de Cluny sont situés à Paris, dans le quartier dit : «Latin »
Au fil du temps, ces bâtiments, autrefois utilisés à profit de grandes salles d’eau à températures différentes sont maintenant devenus des lieux de visites, antique dans le monde romain.
Les thermes étaient autrefois utilisés par les Grecs, puis pris par les Romains.

Lors de cette visite guidée, nous avons commencé par visiter une salle extérieure, nommée « caldarium ».
Un Caldarium est une salle d’eau chaude. Sa température est due au fait d’un sol suspendu et d’un sol normal, laissant ainsi passer la chaleur dans l’eau, que les employés (esclaves), chauffaient à l’aide de bûches chaudes.
Le mur des caldarium est composé d’une alternance entre une base de pierre et des boulins en briques. Cela permettait ainsi aux murs de ne pas céder sous la chaleur de l’eau.
Nous sommes ensuite partis visiter les souterrains, où les esclaves travaillaient dans la chaleur et les braises.
Au souterrain passaient également les déchets des bassins, qui sont ensuite évacués dans la Seine.
Après avoir visité les souterrains, nous nous sommes rendus au « Frigidarium ».
Le Frigidarium est une salle froide. C’est la seule salle qui a gardé ses voûtes, car la température basse de l’eau a permis aux voûtes de ne pas s’effondrer.
Nous avons fini par la salle d’eau tiède nommée « Tepidarium ».
Un Tepidarium est une salle d’eau tiède, intermédiaire entre le Caldarium et le le Frigidarium. Ces salles sont chauffées grâce aux hypocaustes.
Ce système de 3 salles comporte également beaucoup d’avantages comme d’inconvénients.
Le Caldarium, par exemple, a l’inconvénient d’avoir des murs plus fragiles, à cause de la température de l’eau très élevée.

Les Lutéciens aimaient suivre un parcours particulier, lors de leurs visites aux thermes. Celui-ci se présentait ainsi :
Les Lutéciens entraient sûrement par l’entrée du Sud.
Ensuite, le parcours suivait une progression du nord vers le sud, des salles froides vers les chaudes.
Les Lutéciens s’enduisaient le corps d’huile afin de faire du sport dans le gymnase, puis, après avoir transpiré, ils allaient dans les bassins, du plus froid au plus chaud, puis retournaient dans le Frigidarium.

Pour finir, je vais donner mon avis subjectif par rapport aux thermes.
La salle qui m’a le plus plu est le caldarium, car j’ai beaucoup aimé le fait que les architectes romains aient pensé à superposer plusieurs matériaux, malgré le fait que la science n’était pas évoluée à cette époque.
Si j’avais une conclusion à faire sur cette sortie, je dirais que cela m’a apporté beaucoup sur la méthode de vie des Romains.

Isra Mekiri, 4e2